NauticNews

Grand Prix Guyader : c’est reparti!

En baie de Douarnenez, la flotte des bateaux de course océanique et les unités plus modestes, mais également spectaculaires, que sont les Mach 6.5 et les Diam 24 One Design, ont tiré leurs premiers bords ce matin dans du petit temps. Une ouverture toute en douceur pour le Grand Prix Guyader 2014 qui va se poursuivre jusqu’au 11 mai.

Bienvenue aux multicoques !
Le plus grand s’appelle Musandam-Oman Sail, il fait 70 pieds et est skippé par Sidney Gavignet qui se réjouit d’être à Douarnenez : «Nous aimons participer au Grand Prix parce que c’est un format idéal et sympathique pour faire naviguer les équipiers omanais. La baie est un superbe stade nautique et même si nous n’avons pas de concurrence cette année, être ici est toujours un plaisir. C’est à Douarnenez que nous démarrons la saison à bord du MOD70, et l’épreuve se prête bien à son rôle de régate d’ouverture pour l’équipe, puisqu’elle combine des runs de vitesse, très intéressants techniquement pour peaufiner les réglages du bateau, et des courses côtières ». Ce beau et grand bateau ouvre la route à la flotte des Multi50. Ils sont six cette année et deux d’entre eux font figure de favoris, entre FenêtréA Cardinal et Actual, la lutte promet d’être serrée.

Aujourd’hui, Jean Coadou, le comité de course, leur a proposé un parcours côtier de 27 milles dont le départ a été donné à 11 heures devant le port du Rosmeur. C’est naturellement l’équipage omanais qui a franchi la ligne le premier après moins de trois heures de course et plus d’une heure avant les multi50 emmenés par l’équipage de Yves Le Blévec sur Actual. «C’était une belle journée et on est évidemment content d’avoir battu FenêtréA Cardinal, la bataille a été rude mais le résultat prouve que les travaux effectués cet hiver portent leurs fruits. Au début c’était un peu mou, finalement le vent a fini par rentrer et s’établir. Donc, une très belle journée de navigation pour commencer ce Grand Prix Guyader que nous aimons beaucoup ! » expliquait Yves Le Blévec en arrivant au ponton. Si effectivement les deux premiers Multi50 ont bénéficié de bonnes conditions jusqu’à leur passage de ligne, pour le reste de la flotte les choses se sont un peu corsées quand le vent est tombé, il leur a fallu s’armer de patience pour atteindre la ligne, loin derrière les deux premiers. Et c’est une belle arrivée qu’ils ont offert, au coude à coude, les trois suivants ont franchi la ligne en moins de 10 secondes (Nootka, Vers un monde sans sida et Rennes Métropole ). Gamin fermait la marche de ce Trophée Armor Lux.

Les plus petits multicoques sont les Diam24 One Design. Ils courent dans le cadre du Trophée CCI Quimper Cornouaille. C’est Jean Gab’ Le Cléac’h qui officiait comme comité de course et il n’a pas chômé en lançant quatre courses en guise de hors d’œuvre pour la première épreuve de la saison de ces nouveaux trimarans qui plaisent bien aux ténors du large. Les Riou, Stamm, Lemonchois, Troussel, Nicol et autres Jourdren ont enchaînés les courses, la plupart d’entre eux découvraient le support mais c’est, sans conteste, Jean Pierre Nicol et son équipage sur No Limite Marine qui ont dominé les débats en remportant trois courses sur quatre.

Les 12 concurrents en Class40 couraient sur le même rond que les Multi50 et le MOD 70. Et c’est Bertrand Delesne et son équipage sur Team Work qui ont remporté le Trophée Thalasso.com : «C’était super, en plus pour notre première course de la saison avec ce bateau que nous avons depuis seulement 15 jours, on ne pouvait pas rêver mieux ! ».

En Mach 6.5, l’Ankou de Yann Sassy a tenu la dragée haute à Marc de Saint Denis (MACH2SD) qui s’est battu comme un beau diable face à l’énergie des petits gars de la baie de Morlaix vainqueurs de la première épreuve du Trophée Banque Populaire Atlantique après quatre courses.

Hasta luego La Barquera !

C’est la deuxième fois que La Barquera est au programme du Grand Prix Guyader. Il s’agit d’une double traversée du golfe de Gascogne, de la France vers l’Espagne et retour. Douarnenez Gijon aller/retour soit deux fois 300 milles, deux fois 50 heures non stop à 6 noeuds de moyenne pour les plus lents et une trentaine d’heures pour les plus rapides.

Ils sont cette année 14 concurrents. Un multicoque et 13 monocoques, embarquant des équipages de quatre à huit membres, des duos et deux solitaires, grande nouveauté de cette édition 2014. Quatre classements distincts les départageront, les vainqueurs ne seront connus qu’après calcul de leur temps compensé.

Crédit Photo : Jacques Vapillon

Tags sur NauticNews : Grand Prix Guyader

– CP –

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

10 − 5 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.