NauticNews Logo

Grand Prix Guyader 2019 : Une 20e édition à succès !

Après dix jours de fête et de régates intenses, le rideau est tombé, ce dimanche, sur le 20e Grand Prix Guyader. Une édition haute en couleurs lors de laquelle les organisateurs ont, une nouvelle fois, réussi à trouver le parfait équilibre entre course de haut niveau et convivialité, offrant ainsi un évènement à la fois unique et pluriel, sportif et festif, gastronomique et gourmand dont chaque ingrédient, subtilement dosé, a fait mouche, à la fois auprès des marins et du grand public.

Des coureurs au large (IMOCA et Class40), des régatiers (Windsurfer, Dragon et Diam 24 OD), des pêcheurs passionnés, une pincée de fondus de vitesse, des animations culinaires, des soirées festives, des chants de marins, la présence de la flotte des Pen Duick et une grosse dose de convivialité : telle était la recette Grand Prix Guyader qui s’est déroulé du 3 au 12 mai à Douarnenez. Tout était ainsi réuni pour faire de ce cru 2019 une édition exceptionnelle. « La baie de Douarnenez est un lieu tout à fait unique et une fois encore, nous avons été bien servis par la météo, en tous les cas du point de vue des marins qui ont profité de conditions très variées. Mais ce qu’il faut retenir, c’est avant tout le plateau remarquable de cette 20e édition dans toutes les classes. Des classes avec lesquelles nous entretenons de belles relations et qui permettent un tel succès », explique Gwen Chapalain, émettant toutefois un bémol. « Les coureurs reconnaissent unanimement le Rosmeur comme un site majeur mais pour pérenniser le Grand Prix, nous devons néanmoins mener une réflexion profonde concernant son aménagement et la structuration de son plan de mouillage. Cette année, les conditions nous ont contraint de déplacer une grosse partie des 60 pieds IMOCA dans d’autres ports Finistériens et cela a naturellement été un peu vexant. Améliorer les installations actuelles serait, à mon sens, un atout considérable pour le nautisme, mais aussi pour la dynamisation économique du centre-ville de Douarnenez », explique Gwen Chapalain, profondément animé par l’envie de faire découvrir les richesses naturelles et patrimoniales de son territoire.

Un succès, en mer comme à terre

Si les navigateurs jouent le jeu et ont plaisir à revenir, chaque année, sur le Grand Prix Guyader, c’est aussi parce que les organisateurs et la Société des Régates de Douarnenez savent marier au mieux les compétitions et les soirées de détente au sein d’un village chaleureux. « C’est une recette pas facile à doser. Il faut trouver le bon équilibre afin d’être en mesure de proposer de la rigueur sportive et une troisième mi-temps sympathique. Bien sûr, la culture des Penn Sardin favorise cela, mais il y a aussi tout le charme des compétences apportées par les très nombreux bénévoles qui donne une saveur toute particulière à l’évènement. A Douarnenez, les gens sont passionnés et ils aiment accueillir les marins. Cela se vérifie sur toutes les grandes manifestations maritimes. Un autre point fort est sans conteste la grande fidélité des partenaires dont nous sommes très fiers », détaille l’organisateur de l’évènement.

Pour toujours plus de spectacle

Avis partagé par Christian Guyader, Président de Guyader Gastronomie mais également concurrent de l’épreuve en Dragon. « Une nouvelle fois, le Grand Prix a reçu un plateau remarquable. Nous avons eu un très beau premier week-end avec des runs magnifiques, grâce notamment à la présence en force des IMOCA. J’espère les revoir tout aussi nombreux lors de la prochaine édition mais aussi voir le retour des Maxi et des Multi50 qui rajoutent toujours un petit « plus », incontestablement. J’ai aussi été très content d’accueillir les ETF 26 cette année. C’est une série en devenir et c’est aussi le rôle du Grand Prix de faire découvrir de nouveaux supports. Même chose pour les Windsurfer a qui nous sommes ravis d’avoir donné un petit coup de pouce pour leur développement en France, sans oublier le concours de Pêche Groix & Nature qui a notamment connu une deuxième journée de compétition magnifique. Les participants ont manifestement apprécié la nouvelle formule et en plus de ça, la pêche a été bonne, paraît-il. Pour ce qui concerne les Dragon, le Grand Prix Guyader était une épreuve de Grade 2 cette année. Cela a impliqué l’absence d’un certain nombre d’’équipages internationaux. En tant que sponsor de la manifestation, je préfère évidement voir le Top 10 mondial présent à Douarnenez, mais cela devrait normalement de nouveau être le cas en 2020. Le positif, c’est que ceux qui étaient présents lors de cette 20e édition se sont montrés satisfaits à la fois des courses et de l’ambiance. Quant aux Diam 24 OD, la qualité des participants et le nombre de manches courues (13) parle d’eux-mêmes. Il y a un fort rajeunissement de la classe et nous sommes naturellement très heureux d’accueillir une série aussi dynamique », a commenté le chef d’entreprise Quimpérois par ailleurs ravi d’avoir reçu, dans le cadre du Grand Prix Guyader, le départ de la Bermudes 1000 Race Douarnenez – Brest.
Faire de l’évènement une grande fête pour tous

« Ça a été un évènement un peu exceptionnel. Les 17 IMOCA en lice se sont élancés dans des conditions de vent et d’ensoleillement parfaites. Ceux qui ont eu la chance d’être sur l’eau ont assisté à un très joli spectacle. Pour tout cela je remercie toutes les équipes qui ont travaillé sur l’évènement, en l’occurrence celles de Sea to See, de la SRD, de Guyader Gastronomie et de la CCIMBO. La difficulté cette année a néanmoins été de faire venir le grand public en masse. Ma volonté a toujours été et reste d’ouvrir l’évènement au plus grand nombre, de faire de ce Grand Prix Guyader une grande fête pour tous », a détaillé Christian Guyader par ailleurs fier du succès de la journée du personnel Guyader Gastronomie. « Le sport, le spectacle, le partage et la convivialité sont définitivement les fondamentaux du Grand Prix Guyader ».

Les résultats de cette édition 2019

Trophée IMOCA – Tout Commence en Finistère : 1. Arkea Paprec (Sébastien Simon) 12 pts ; 2. Maître CoQ (Yannick Bestaven) 28 pts ; 3. Initiatives Cœur (Sam Davies) 33 pts. (9 inscrits)

Trophée Class40 – Armor Lux : 1. Serenis Consulting (Jean Galfione) 14 pts ; 2. Volvo (Jonas Gerkens) 20 pts ; 3. Beijaflore (William Mathelin Moreaux) 22 pts. (7 inscrits)

Trophée Valdys – ETF26 : 1. Team Pro (Jean-Christophe Mourniac) 11 pts ; 2. ABC Arbitrage Ville de Nice (Benoît Marie) 19 pts ; 3. Gaspe (Antoine Koch) 20 pts. (5 inscrits)

Trophée Windsurfer – Nautic : 1. Maud Herbert (SR Douarnenez) 8 pts ; 2. Faustine Merret (Crocos de l’Elorn Brest) 11 pts ; 2 ex-aequo. Hervé Petitjean (Aloha Attitude) 11 pts ; 4. Loïc Helies (Crocos de l’Elorn Brest) 19 pts ; 5. Anne Herbert (SR Douarnenez) 21 pts. (25 inscrits)

Défi Pom’Potes : 1. Sam Goodchild (Kite à foil) 26,4 nœuds ; 2. Maître CoQ (IMOCA – Yannick Bestaven) 24,2 nœuds ; 3. Initiatives Cœur (IMOCA – Sam Davies) 24 nœuds. (27 classés)

Trophée BMW – Studio Legale Duca Dragon : 1. Danish Blue, Poul Richard Hoj Jensen (Grande-Bretagne) 13 pts ; 2. Q Ti Too, Fred Gourlaouen (France) 14 pts ; 3. Furie, Guus de Groot (Pays-Bas) 17 pts ; 4. Full Speed, Martin Payne (Grande-Bretagne) 19 pts ; 5. Jerboa, Gavia Wilkinson Cox (Grande-Bretagne) 24 pts. (27 inscrits)

Trophée Banque Populaire Grand Ouest Diam 24 OD : 1. Team Réseau Ixio (Sandro Lacan) 33 pts ; 2. Beijaflore (Valentin Bellet) 42 pts ; 3. Golfe du Morbihan Breizh Cola (Riwan Perron / Solune Robert) 45 pts ; 4. Cheminées Poujoulat (Robin Follin) 47 pts ; 5. EFG Private Bank Monaco (Corentin Horeau / Hussain Al Jabri) 51 pts. (21 inscrits)

Bermudes 1000 Race Douarnenez-Brest : course de vitesse sur la route des Açores

Les 17 concurrents de la Bermudes 1000 Race Douarnenez-Brest se doutaient que cette épreuve de 2000 milles serait complète et complexe. Ils ne sont pas déçus ! Après une première partie de course tactique mais peu ventée pour monter au phare du Fastnet, la donne a radicalement changé depuis la nuit dernière. Les IMOCA filent à pleine vitesse (près de 20 nœuds pour les leaders) vers les Açores dans un flux de Sud-Est qui s’est renforcé de manière significative et va continuer de monter avant de mollir en milieu de nuit prochaine. La vie à bord est humide, penchée et il faut trouver le bon compromis pour enquiller les milles sans faire souffrir le matériel. Ce soir, c’est toujours Sébastien Simon qui est aux commandes de la flotte avec plus de 50 milles d’avance sur Boris Herrmann.

Crédit Photo : François Van Malleghem
Tags sur NauticNews : Grand Prix Guyader
– CP –

Tags (étiquettes) :

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

quatorze − deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.