NauticNews

DCNS : La formation continue

DCNS1000_voiles.jpgLe 60 pieds IMOCA DCNS 1000 a pris le départ de la 9ème Transat Jacques Vabre. Il est mené par duo atypique, composé d’un marin aguerri et d’un « apprenti skipper ». Marc Thiercelin, le skipper aux 4 Vendée Globe, qui entame sa 4ème transat, a pour mission, dans le cadre des Filières du Talent de DCNS, de passer le relais à un jeune marin. Depuis un an, Christopher Pratt a entamé une formation unique dans le monde de la course au large. 6ème de la Solitaire du Figaro 2008, il a depuis accéléré son apprentissage qui doit le mener à prendre la barre, seul, lors de la Route du Rhum 2010. Pour parvenir à cet objectif, il a également été invité à intervenir sur la partie technique du bateau en rapport avec l’activité professionnelle de DCNS. Ainsi, la construction du nouveau mât, suite au démâtage du voilier lors du dernier Vendée Globe, lui a permis d’étoffer son bagage, ce qui est l’essence même de ces Filières du Talent.

Apprentissage à bord de DCNS 1000.

En guise de préparation à la Transat Jacques Vabre, DCNS 1000 a participé à la 1ère Istanbul Europa Race. Durant cette course, Christopher Pratt a pu effectuer de nombreux milles et se familiariser avec la navigation à bord d’un 60 pieds IMOCA. Si le résultat sportif a été un peu décevant, l’expérience acquise est inestimable. Déjà, lorsque NauticNews.com l’a rencontré à Nice après la 1ère étape, « l’apprenti skipper » nous a parlé avec enthousiasme de la transmission du savoir entre Marc Thiercelin, l’équipe et lui, le novice sur ces bateaux. « Pour être un bon coureur, nous a-t-il expliqué, il faut être bon, voir très bon dans beaucoup de domaines comme l’informatique, l’électronique, l’hydraulique, ou le cordage, et aussi, être bon sur l’eau en maîtrisant la météo, les réglages et les manœuvres. Marc a recensé ainsi une quarantaine de métier. Avec DCNS, je peux donc passer du temps avec l’équipe dans chaque domaine. Et ça c’est génial ». Conscient de cette belle opportunité d’apprendre le métier de coureur sans avoir à gérer le projet, Christopher Pratt ne cache pas sa joie, ni sa fierté d’être à bord. Ayant participé aux sélections des Filières du Talent pour assouvir « ses rêves de gosses », il s’apprête avec son « skipper-parrain » à vivre une incroyable aventure sur la Transat Jacques Vabre.

Seul à la barre de DCNS 1000.

A Nice, lors de l’escale de l’Istanbul Europa Race NauticNews.com a également pu rencontrer Bertrand Le Fèvre, le chef de projet de Filières du Talent DCNS. Il nous a décrit sa volonté de rendre ce projet cohérent afin que les salariés du groupe puissent s’y impliquer. Ainsi, alors que le premier apprenti skipper de la Filière Course a pris le départ de la Transat en double, dans le cadre de la Filière Compétence, plus de 1000 jeunes ont déjà réalisé des stages au sein de l’entreprise. Cette cohérence se retrouve également dans la construction du monocoque, un sistership de Brit Air, dont certaines modifications, notamment au niveau du voile de quille, ont bénéficié des compétences de DCNS. Avec le départ de la Transat Jacques Vabre, le projet de transmission du savoir rentre dans une phase importante. Le résultat de Marc Thiercelin et de Christopher Pratt devrait venir valider cette démarche originale. Quant à la participation de ce dernier, seul à la barre de DCNS 1000 pour la Route du Rhum 2010, elle conclura un programme aux dimensions sportives mais aussi sociales.

DCNS1000_duo.jpg

En savoir plus :

Fiche Technique sur NauticNews.com du 60 pieds IMOCA DCNS 1000.

Crédit Photo : DCNS / DPPI ( Liot – Boué)

-NG-

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

trois + sept =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.