NauticNews

VG2020 : Sam Davies « je vais tous vous emmener avec moi cet hiver »

Malgré le confinement mis en place en France, le départ du Vendée Globe 2020 sera bien donné le dimanche 8 novembre, mais à huis-clos. Le Village de l’épreuve aux Sables-d’Olonne ferme ses portes ce soir. Grâce aux actions entreprises sur le stand Initiatives-Cœur, trois enfants ont pu être sauvés. L’aspect sportif perdure et Sam Davies va pouvoir raconter sa grande aventure. En cliquant, en commentant et en partageant les publications, le public pourra prendre part à la grande chaîne de solidarité en faveur de Mécénat Chirurgie Cardiaque. Voici les réactions des différents protagonistes du projet.

Sam Davies, skipper d’Initiatives-Cœur : « le maître-mot est « adaptation » »

« Je suis très fière de l’équipe et des partenaires qui ont fait un joli travail sur le stand d’Initiatives-Cœur aux Sables d’Olonne. Merci à eux et au public qui a répondu présent pour récolter des fonds pour Mécénat Chirurgie Cardiaque. Malgré le contexte, nous restons soudés. C’est dommage de ne pas pouvoir partager tous ensemble le départ mais on commence à s’habituer à être flexibles, à subir des changements de dernière minute. Le maître-mot de 2020 est vraiment « adaptation ». Je suis confinée depuis plusieurs jours déjà par précaution. J’attends le départ avec impatience et je profite de ce moment en famille. Je suis à fond. Cela fait des mois que je me prépare pour ce Vendée Globe et je suis prête. L’équipe technique a super bien bossé. J’ai l’impression de m’échapper en partant pour le tour du monde… mais en même temps je vais tous vous emmener avec moi cet hiver. Je vais faire de mon mieux pour partager à distance ce Vendée Globe qui va être une très belle course. Je me suis bien formée en vidéo et en montage. Ce confinement complique aussi la prise en charge des enfants malades du cœur et j’ai plus que jamais besoin de vous tous pour m’aider à les sauver : de vos clics, de vos partages sur Instagram et Facebook. On reste solidaires pour sauver ensemble des enfants malades »

David Sineau, team manager d’Initiatives-Cœur : « le moment sera chargé en émotion »

« Du point de vue de la préparation sportive et technique, l’annonce du confinement ne change pas grand chose pour Sam et l’équipe qui vivent déjà en vase-clos. Nous avions déjà mis en place des protocoles sanitaires très stricts en vue du départ. Nous sommes déçus de la fermeture du Village car nous avions un joli stand grand public qui permettait de partager le projet et de récolter des fonds pour Mécénat Chirurgie Cardiaque. Mais le départ va bien être donné le 8 novembre et c’est un soulagement, même si l’ambiance dans le chenal va être très différente de d’habitude. Le moment sera tout de même chargé d’émotions, d’une autre manière. Sam a la volonté de partager sa course, elle aime ça, elle est compétente. Les personnes qui la suivront pourront soutenir le projet de manière très concrète en commentant et en partageant les publications.»

Franck Vallée, directeur d’Initiatives : « Sam nous permettra de nous échapper »

« Nous sommes bien évidement déçus de ne pas pouvoir partager ce départ avec nos salariés, nos clients, nos partenaires, afin de souhaiter bon vent à Samantha. Mais comme tous les Français, nous nous adaptons et nous vivrons ce beau départ devant nos écrans et grâce aux réseaux sociaux. Nous sommes contents que la course parte malgré tout. Nous pourrons suivre les aventures de Sam qui nous offrira une belle respiration et nous permettra de nous échapper. Nous pourrons capitaliser sur la solidarité de chacun en aimant, en partageant et en commentant cette aventure. Les actions entreprises sur le Village du Vendée Globe ont permis d’opérer trois enfants. Notre large communauté sur les réseaux sociaux permettra d’ne sauver toujours plus en soutenant Mécénat Chirurgie Cardiaque. Et on peut compter sur Sam pour partager son plaisir d’être en mer. »

Bruno Léger, directeur général de K-Line : « le plus important est que la course puisse avoir lieu »

« Le plus important, et de loin, est que la course puisse avoir lieu. Cela va permettre à Sam de faire du mieux qu’elle peut. Il faut qu’elle aille au bout, si possible en bonne position, pour que nous puissions communiquer sur une longue durée et ainsi sauver un maximum d’enfants. Le départ du Vendée Globe n’aura pas la même saveur que d’habitude, il sera beaucoup moins convivial. Nous nous en doutions depuis longtemps et nous savions que ce serait une édition très spéciale. Le Village a pu être ouvert pendant deux semaines, et grâce au stand animé par des salariés de K-Line et des bénévoles de Mécénat Chirurgie Cardiaque, des enfants ont déjà pu être sauvés. »

Crédit Photo : Anne-Beaugé

Tags sur NauticNews : Vendée Globe 2020VG2020, Sam Davies, IMOCA

– CP –

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

quatre × 4 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.