NauticNews Logo

Route du Rhum/La banque Postale: Ce n’est pas que du sport

Lionel Lemonchois sortira son Multi50 Prince de Bretagne du bassin, ce soir à 20 heures 30. C’est donc au mouillage, devant Dinard qu’ils passeront leur dernière nuit avant le départ à 13 heures 02 demain. Pas de stress pour le vainqueur de la dernière édition du Rhum, tout juste de l’impatience.

Passer Ouessant
Premier objectif et première attente : Laisser Ouessant dans le tableau arrière de Prince de Bretagne. En clair, être seul, en mer et en course. «Vivement dimanche soir. Tout est prêt, il faut y aller. Voilà des mois que nous travaillons pour le Rhum, que nous pensons Rhum presque 24 heures sur 24. A présent, il va falloir rendre la copie et il me tarde». Les conditions météo du départ semblent aller dans le sens du souhait de Lionel, avec une sortie rapide de la Manche avant l’entrée dans le Golfe de Gascogne dès lundi. Le large, l’océan, la course, la solitude, le bonheur à la Lemonchois, tout simplement.

C’est toujours une aventure
Lionel Lemonchois connaît la route, c’est une évidence, il en avait même fait une autoroute il y a quatre ans. Pour autant, le skipper de Prince de Bretagne présente la Route du Rhum-La Banque Postale comme une aventure toujours recommencée, jamais la même et sur laquelle il lui reste encore beaucoup à apprendre et à découvrir. «Je ne sais même plus combien de fois j’ai traversé l’Atlantique en course, alors en croisière ou en convoyage, n’en parlons pas. Mais ce que je sais, c’est qu’à chaque fois c’était une expérience nouvelle et que je n’ai jamais cessé d’apprendre et d’évoluer. Notre métier va bien au-delà du sport».

Pour être au départ du Rhum, il faut beaucoup travailler, s’y préparer pendant de longs mois, être précis, rigoureux, affûté. Autant de critères qui répondent aux exigences de ce sport mécanique, de haut niveau, qui a cette particularité de rester une belle aventure.

La fête est belle
Avec 85 concurrents, un million de visiteurs déjà venus sur le village de la course avant ce week end, la Route du Rhum-La Banque Postale est un événement extraordinaire dont les héros sont les skippers.

Très sollicité par le public et les journalistes, Lionel Lemonchois ne se départit pas de sa bonne humeur et joue le jeu sans sourciller. «C’est bien normal, sans le public et sans les médias, nous ne serions pas là. La fête est très belle, le plateau est exceptionnel et d’ici le départ, moi aussi, je suis un peu spectateur de la course au fond».
C’est la dernière ligne droite, dans quelques heures Lionel et ses 84 camarades cesseront d’être spectateurs pour devenir les acteurs de la plus mythique des transats. C’est un privilège et ils le savent.

Tags sur NauticNews: La Route du Rhum / La Banque PostaleLionel LemonchoisMulti 50Prince de Bretagne

Crédit Photo: © MOCHET Marcel

– CP –

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

quatre × trois =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.