NauticNews Logo

Parce que Wally…

Wally_chantier_naval_wally130.jpg

09/2010 –

Depuis qu’il a fondé Wally en 1993, Luca Bassani innove, étonne et dérange parfois. Lors du Monaco Yacht Show, le chantier monégasque présente notamment son dernier Wally 100 dessiné par German Frers. Y3K vient de remporter la Maxi Rolex Cup [voir notre article] lors de sa première régate. A Monaco seront exposés le Wallypower 73, remplaçant le 70 pieds, ainsi que le Wallypower 55 qui lancé l’an passé termine d’étoffer la gamme. Après l’engouement de son Wallygator en 1991, l’ancien régatier italien de haut niveau a créé avec énormément d’audace et de succès sa propre marque. Ainsi, en juillet 2010, 41 voiliers dont 3 Wallynano avaient été lancés. Présent sur le marché des Motor yachts depuis 2001,  le chantier compte également à son actif 37 Wallypower et 65 Wallytender ainsi que 2 très ambitieux projets.

Une vedette comme prochaine star.

Wally a décidé d’aborder un nouvel univers en proposant le Wallyace, un bateau à déplacement de 26 mètres. Suite à des demandes de clients voulant un peu plus de confort tout en consommant un peu moins, le chantier monégasque a imaginé une vedette aux espaces très ouverts et aux lignes tout de même tendues. Deux unités sont en cours de construction. Elles seront livrées au printemps 2011 à des propriétaires qui bénéficieront d’une incroyable cabine arrière donnant sur la plage de bain. Ce bateau à déplacement promet une vie à bord des plus agréables avec 3 étages bien définis : Au niveau de la flottaison se trouvent toutes les cabines (3 ou 4 plus celles des marins), les repas se prennent sur le pont, à l’avant ou à l’arrière, ou à l’intérieur, tandis que sur le Flybridge d’autres chaises longues et bains de soleil ont été placés. Parmi les atouts de cette vedette on peut retenir les 3 grands espaces extérieurs, l’intérieur extrêmement spacieux et modulable, le garage latéral avec rails pour une annexe de 6 mètres, de laquelle on accède vers l’avant et la zone réservée à l’équipage. Ce premier Wallyace de 26 mètres, dont le lancement est très attendu, devrait être le premier modèle d’une gamme appelée à se développer rapidement.

Wally_chantier_naval_Wallyace_26m.jpg

Quand WHY devient When.

Lancé en 2008, le projet WHY semble se rapprocher de sa réalisation. Les plans d’ingénierie sont terminés et prochainement va être annoncé le devis qui devrait avoisiner les 45 millions d’Euros. Wally devrait également dévoiler le chantier où sera construit le bateau, ainsi que les délais. Avec la fabrication d’une maquette, le WHY [voir notre article] a perdu quelques mètres mais mesurera tout de même 37 mètres sur 24. Plusieurs détails ont été modifiés comme le toit qui ne sera plus d’un seul tenant mais en 3 morceaux avec des parties fixes et d’autres amovibles. Si la forme va changer quelque peu, les fonctions restent, notamment en ce qui concerne la maîtrise énergétique. Ainsi, un soin particulier a été apporté à l’isolation thermique, des panneaux solaires, sur le toit et la coque, ainsi qu’ un générateur, pourront alimenter un imposant parc de batteries offrant une autonomie d’une douzaine d’heures. Tout ceci sera géré par un système informatique capable également de procéder à une diminution de consommation en fonction des lieux et de l’heure. Pour ses 10 invités et 15 membres d’équipage, le WHY 37×24 devrait proposer d’autres belles innovations, avec ses 3 ponts et ses quelques 1 000 m² de surface habitable. S’il voit le jour, le 58×38 originalement prévu, aura quant à lui 4 000 m² habitables, 4 ponts et sera destiné à 16 invités et 24 membres d’équipages. Ainsi, un an après avoir affolé les médias lors de son annonce, le Wally Hermès Yacht, même si le couturier s’est retiré de l’exploitation financière, va enfin pouvoir être commercialisé.

Voiliers à quai.

Côté voilier, un 50 mètres est en construction tandis qu’un 45 mètres est en cours de signature. Depuis sa création, Wally connaît un grand succès avec ses voiliers. Pour montrer ses bateaux, Luca Bassani rassemble depuis 1998 à Saint-Tropez ses plus prestigieuses unités. Très attachés à la glamour escale tropézienne, de nombreux propriétaires reviennent tous les ans disputer la Wally Cup. Cette année, ils seront une douzaine a participer aux Voiles Saint-Tropez durant lesquelles régateront plus de 300 voiliers. L’incroyable spectacle de ces voiliers avant-gardistes sous voiles mais aussi amarrés dans l’ancien petit port de pêche va une nouvelle fois fasciner la foule. Car s’ils dérangent parfois, les Wally ont la faculté de ne jamais laisser personne indifférent. Ainsi en 2008, NauticNews.com avait été très enthousiaste lors du lancement du Wallynano [voir notre article]. Mais malheureusement, aucun chantier n’est parvenu à maîtriser sa fabrication et son coût et seuls 3 exemplaires de ce magnifique Day Boat sillonnent la Méditerranée. Cependant le constructeur monégasque toujours réactif et innovant, nous a laissé entendre qu’il saurait trouver la solution pour relancer cette classe.

Tags sur NauticNews.com : Chantier Wally WallyaceWallypowerWHY

La gamme Wally sur NauticNews.com

Crédit photos : Wally

-NG-

Share/Bookmark

Tags (étiquettes) :

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

trois × 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.